09/06/2005

I suck at poetry v.v

Le temps sépare les cœurs et les âmes.

De son couperet sanglant, il me damne.

Loin est l’époque des temps révolus,

Perdue au milieu des amitiés déchues.

La maladie de l’Indifférence s’empare de moi,

Interdisant à mon cœur le moindre émoi,

Quand se brisent les ailes d’une entente mutuelle.

Que de par ma faute, elle se décroche du ciel,

Et vient faner aux pieds de ce qu’elle a été,

Déchirée, déformée, impossible à recoller.

De mon refuge mental, j’en observe les morceaux,

Ce gâchis inutile se grave dans ma peau.

Ma petitesse d’âme ne sait plus pardonner,

Elle pleure toutes les nuits sur ce qu’elle a été,  

Mais sait que le temps infini est plus qu’impitoyable,

Et cause des dégâts aussi rudes qu’effroyables.

Ce qui a été jamais plus n’existera,

Sauf si des âmes brisées, la colle, un jour, trouvée sera.

 

……………

 

C’est pitoyable… Vive Yoda à la fin =___=

Je me rends bien compte à présent pourquoi je n’écris jamais de poésie… Tout simplement parce que je suis nulle à ça…

Mais je montre quand même ce texte ici, car il m’a tellement fait chier pour que je l’écrive qu’il faut bien que ça ait servi à quelque chose.

Je ne cherche en rien à me disculper avec ce texte, ni à expliquer quoi que ce soit. Les choses sont devenues telles qu’elles sont et je ne sais pas comment les redresser… Je ne sais même pas si j’ai envie de les redresser…

Peut-être me complais-je dans cette déchéance ? Peut-être la souhaitais-je pour me débarrasser d’un fardeau ? Peut-être même me suis-je créé ce fardeau pour le plaisir de m’en débarrasser ?

Que ne sais-je…

Tout ce que je sais c’est que je suis dans une impasse avec aucune envie d’y trouver une sortie…

Alors je pense que je vais me poser dans un coin et observer, comme d’habitude…

Laisser parler ma lâcheté naturelle et ne pas chercher à éviter les obstacles, juste attendre à ce qu’ils s’enlèvent tout seul, dus-je rester ma vie entière assise ici…

 

Désolée à tous ceux à qui j’ai pu faire du mal, je ne vous ennuierais plus…

Je vais juste rester là à attendre.

Je ne sais pas quoi, je ne sais pas qui, juste attendre…

 

Babs *Juste dormir et attendre…*



02:15 Écrit par Babel | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

v.v *poste juste pr dire qu'a lu, se melera plus des affaires des autres*

Écrit par : Vy | 09/06/2005

é.è naaaaaa.... Pourquoi tu re-déprimme?

Écrit par : Biscuit | 09/06/2005

Maieuh >.> Bah, faut pas re-déprimmer, voyons é.è *sert fort et caline* Et pis moi j'aime ton poème ^ww^
si jamais sa vas pas, appelle moi, je ferai se que je epux *caaaaaaaline*

Écrit par : May | 09/06/2005

maieuh ! *caline* déprimes pas !!! é___è Haut les coeur ma loupiote !

Écrit par : Heera | 10/06/2005

Les commentaires sont fermés.